Le 6 aout 2014

DSC01556Quelle grande joie de commencer notre camp par la fête de la transfiguration de notre Seigneur Jésus. Fête essentielle où le Christ se révèle encore une fois à nous en tant que Seigneur et Fils de Dieu. Après nous avoir montré sa royauté Jésus nous dit « N’ayez pas peur ! ».

La peur, les a priori sont des choses communes lorsqu’on découvre une autre culture, une autre langue, un autre pays mais le Seigneur nous a appris pendant tout le séjour à le découvrir à travers les autres.

En ce premier jour du camp nous avons été invités à visiter un centre social situé à Aguas de Moura. Ce centre accueille toute la journée les personnes âgées qui regagnent leur domicile le soir. Ce principe, qui n’est pas encore trop connu en France, nous a bouleversés car il permet de casser l’isolement dont les personnes âgées souffrent le plus souvent. Ces personnes participent à diverses activités : peinture, trico, sculpture, sortie… C’est avec la directrice du lieu que nous découvrons cet endroit rempli de joie et décoré par les habitants eux-mêmes, ce qui humanise le lieu.

Ils ont été informés de l’arrivée des « français » et surtout des frères et sœur des campagnes qui pendant longtemps ont eu une présence au Portugal. Quelle grande joie pour sœur Sylvie d’avoir été reconnue par une des personnes ! Et d’un coup les échanges s’instaurent et les souvenirs reviennent…

Les personnes âgées avaient préparé notre arrivée en nous invitant à déjeuner, quelle convivialité, quel accueil ! Après le repas et pour clôturer la visite ils avaient préparé une surprise de taille: à notre grand étonnement nous voici tous réunis dans la grande salle, au centre de la pièce 5 personnes autour d’une table qui attendent le silence et qui commence à entonner des chants religieux en portugais accompagnés par un instrument de musique. A ce moment, la barrière de la langue disparait, et laisse place à l’émotion, au partage et la joie de se sentir accueillis et aimés alors qu’on ne nous connait pas. Chacun de nous a reçu en souvenir un poème, que nous avons conservé.

L’après midi, nous avons découvert le château de Sétubal qui donne une vue panoramique magnifique sur la ville et le port de Sétubal.