Fr Antoine nous a emmené jusque dans un “acapamento”. Là des familles vivent dans des conditions précaires dans l’espoir de recevoir une parcelle de terre pour travailler…