Voici quelques échos d’un séjour au priéuré des Soeurs des Campagnes de Kompienbiga, au Burkina Faso.

Le mois de juin, c’est la saison des pluies avec son côté surprenant. Un matin, alors que nous écoutions la 1ère lecture du Livre des Rois (18,41-46), « le ciel s’obscurcit de nuages poussés par le vent et il tomba une grosse pluie ». Grâce de la pluie qui vient féconder la terre et  rafraichir l’air ! Mais aussi pluie qui change la vie du village alors que ce dimanche est un jour de marché, que tout le monde est là à faire ses courses… et que le vent souffle et produit un violent bruit qui semble soulever les tôles des maisons et que le tonnerre gronde…

Avec la pluie, vient le temps de travailler la terre, de semer… A la mi juin, le tracteur est venu et les Sœurs ont vite semer tout le champ du prieuré… Après, c’est de nouveau le temps de l’attente de la pluie ! Le maïs, les arachides et les haricots sortent vite de terre.