Nous en parlions depuis plusieurs années,  cette fois, c’est en route… Les toitures du prieuré ND du Rosaire à Lumigny vont être refaites. Certaines parties en avaient bien besoin…

A l’origine…
C’est que le prieuré ne date pas d’hier, comme on dit ! Nous sommes allées voir dans les archives, et c’est le bulletin « OYET » (On Y Ecrira Tous)* qui nous a renseigné. Figurez vous que la maison a été fondée le 12 novembre 1828, par le marquis Claude- Adrien de Mun,  pour  Sr Jeanne -Élisabeth (1773 – 1838) fondatrice des Filles de la Croix, qui allait en prendre possession, au nom de sa congrégation.  « L’actuelle chapelle a servi de salle de classe ».
Durant la guerre de 1870
Il semble qu’à un moment, « le Prieuré doit abriter jusqu’à cent Prussiens ». Les Filles de la Croix logent au château, sous la protection du marquis de Mun.
Durant la guerre de 1914
« Les Soeurs se mettent au service du 4e Batailon du 72e Territorial qui a pris ses quartiers dans la commune. Le prieuré est transformé en infirmerie pour les malades et les blessés. Les Soeurs voient défiler certains jours jusqu’à 300 soldats.  Après la guerre, les Soeurs reprennent un temps l’école, mais « l’établissement semble avoir été officiellement fermé en 1922 »
De 1922 à 1937
A cette période, c’est la Congrégation des Soeurs de St Joseph de Cluny qui venaient, avec des orphelines, occuper le prieuré pendant les vacances . La maison est ensuite appelée « le Presbytère » et sert à l’usage de patronage.
Depuis 1948
Lumigny devient le premier prieuré des Soeurs des campagnes qui viennent juste d’être fondée le 15 mars 1947.